Cristiano Holtz

Cristiano Holtz



cristiano holtz 10

Lisbonne. 2015.


cristiano holtz 01

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


cristiano holtz 09

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


cristiano 03

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


cristiano 04

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


cristiano holtz 05

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


cristiano holtz 06

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


Cristiano Holtz 07

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.


Cristiano 08

Lisbonne. Ambassade de France. 23 juillet 2013.

le site internet de Cristiano et sa Page Facebook

Cristiano Holtz est né en 1972 au Brésil. Influencé par J.S. Bach, il a commencé l’étude du clavecin à l’âge de douze ans avec Pedro Persone. À quinze ans, il a déménagé aux Pays-Bas, sur l’invitation de Jacques Ogg, pour poursuivre ses études musicales avec lui. Il y est resté dix ans, travaillant avec divers maîtres tel que Meno van Delft. Depuis son plus jeune âge, la plus forte influence sur lui vient de Gustav Leonhardt, chez qui il a été accueilli, exceptionnellement, comme son dernier élève officiel. Également très important pour lui était le travail privé avec Pierre Hantai, Marco Mencoboni et Miklos Spanyi, qui l’ont invité plus tard à enregistrer et à jouer des concertos et des morceaux pour deux clavecins. En 1998, sur l’invitation de plusieurs écoles de musique portugaises comme l’Instituto Gregoriano de Lisbonne, il est venu travailler au Portugal comme professeur de clavecin et de musique de chambre. Cristiano Holtz se produit surtout comme soliste – au clavecin, au clavicorde et, par moments, sur des orgues historiques – dans divers pays en Europe, en Asie, en Amérique du Sud ou aux États-Unis, participant à divers festivals internationaux prestigieux. On lui a décerné plusieurs prix internationaux, dont : le concours Eldorado (Brésil 1996), prix de la Deutschen SchallplattenKritik (Allemagne 2006), 5 étoiles du Goldberg Magazine (Grande-Bretagne, Espagne) pour son disque consacré au compositeur J. Mattheson (Ramée 2006), qui était une première mondiale. Il a enregistré en 2008 les Inventions et Symphonies de J.S. Bach, au clavicorde pour Hortus, et en 2011 avec Ramée, un disque consacré à G.F. Haendel, qui a reçu le prestigieux « Record Geijutsu Award » au Japon.

dernier article